Gouvernance

Les instances de gouvernance

L'IDRRIM compte plusieurs instances de gouvernance :

> Deux instances consultatives :

  • le Conseil Stratégique, instance politique de l'Institut, veillant à la bonne marche générale de l'Institut, au respect des équilibres et à la qualité des travaux des différentes instances.
  • le Comité Scientifique et Technique, instance de réflexion, d'évaluation et de proposition en matière de politique scientifique et technique de l'Institut.

Le Président de l'IDRRIM est Yves Krattinger, Sénateur, Président du Conseil Général de la Haute-Saône et Vice-Président de l'Assemblée des Départements de France (ADF).

Son Directeur général est Marc Tassone.

Les collèges

Les membres de l'Institut sont répartis en 5 collèges qui comprennent des groupes de représentants par domaine d'activité.

  • Le collège A : Organismes représentatifs des donneurs d'ordre Etat, collectivités territoriales, sociétés concessionnaires d'autoroutes (y compris les représentants d'activités associées).
  • Le collège B : Organismes professionnels représentatifs des entreprises et fournisseurs (entreprises routières, entreprises de terrassements, producteurs de granulats, producteurs de liants hydrocarbonés, producteurs de liants hydrauliques, constructeurs de matériels routiers, etc.).
  • Le collège C : Organismes représentatifs de l'ingénierie publique (services de l'Etat et des collectivités territoriales) et privée.
  • Le collège D : Associations partenariales publiques et privées oeuvrant dans le domaine de la route, des équipements, des technologies de l'information et de la communication, du génie civil, etc.
  • Le collège E : Organismes représentatifs publics et privés dans le domaine de la recherche et de la formation.

Les Comités et Groupes de travail

Les comités opérationnels organisent le travail de l'IDRRIM de manière partenariale, en liaison avec les différents collèges. Ils intégrent dans leur réflexion et leur production les orientations stratégiques et les objectifs développés ci-dessous.

Les groupes de travail ont vocation à alimenter les comités opérationnels. Leur structure n'est pas pérenne dans le temps et peuvent être mis en sommeil une fois leurs travaux terminés.

L'IDRRIM compte aujourd'hui 9 comités opérationnels :

ainsi qu'un groupe de travail transversal "Infrastructures Intégrant le Développement Durable" (G2IDD)