Présentation de l'ONR

Contexte et enjeux

La politique de transport routier s’articule autour de deux défis : l’entretien des routes et la préservation du patrimoine d’infrastructures. Répondre à ces défis c’est assurer le caractère stratégique de la route en termes de développement économique, de compétitivité internationale et de services aux usagers. En plus des fonctions de desserte du territoire, la route représente le principal moyen de déplacement des marchandises et des personnes ainsi qu’un élément central pour l’activité des entreprises de travaux publics (investissement, innovation et emploi).

Face à ce contexte, l’Observatoire de la route a été créé en 2016 à l’initative à l’initiative de l’Etat, de l’ADF, de l’AdCF, de l’USIRF, du STRRES et de l’IDRRIM. L’IDRRIM, qui représente l’ensemble des acteurs de la route, s’est vu confier sa mise en œuvre. L’ONR a deux grandes orientations stratégiques : 

  • Partager les connaissances pour évaluer l’efficacité des politiques techniques pour une gestion économe des réseaux routiers ;
  • Objectiver l’état du réseau routier afin d’éclairer les décideurs pour mieux optimiser l’efficacité des missions dont ils ont la responsabilité.

Dans un premier temps, l’ONR se concentre sur la réalisation d’un triple objectif : identifier l’état du réseau, étudier les données disponibles et diffuser les connaissances sur le patrimoine routier.

Dans un second temps, l’Observatoire vise à analyser les dimensions financières et techniques des données recueillies afin de produire des outils au service des acteurs du secteur routier. Ces outils concerneront les pratiques et les modes de gestion des réseaux routiers. 

Principales étapes

1. Janvier 2016 - Signature de la charte d’engagement ONR : 

Le 26 janvier s'est déroulée au Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, la cérémonie de signature de la convention d'engagement pour la création de l'observatoire national de la route en présence de MM Alain Vidalies (MEDDE), Jean-Yves Gouttebel (ADF), Sébastien Martin (AdCF), Jacques Tavernier (USIRF), Christian Tridon (STRRES), et Marc Tassone (IDRRIM).

2. Septembre 2016 - Ouverture des données du réseau routier national, [partie 1]

Au cours du deuxième semestre 2016, le Secrétaire d’Etat chargé des transports a lancé une démarche de transparence afin d’informer les décideurs et les citoyens sur différents éléments relatifs à la gestion du patrimoine routier national. Cette démarche vise plusieurs objectifs : l’accès aux données sur l’état du patrimoine et l’utilisation de deniers publics, la fourniture de données pour les entreprises du secteur numérique (services à l’usager) et, enfin, le renforcement du rôle de l’Etat. Septembre 2016 constitue un premier temps d’ouverture des données. Il concerne la consistance du réseau, l’état du patrimoine, l’activité des gestionnaires et les dépenses d’entretien. 

3. Novembre 2016 - Enquête ONR phase 1 - lancement auprès des départements

Une première phase d’enquête est engagée à la fin de l’année 2016. Elle vise à identifier les données disponibles sur les aspects techniques et financiers de l’exercice de la compétence voirie par les départements. La remontée des informations se fait via deux questionnaires à compléter. Les exploitations des résultats restent totalement anonymisées.

4. Juillet 2017 - Enquête ONR phase 2 - consolidation des données départements

Une deuxième phase d’enquête se poursuit auprès d’un échantillon assez large de départements. Cette action vise d’une part à améliorer la qualité des données déjà reçues et, d’autre part, à augmenter l’échantillon de participants.

A cette fin, une FAQ a été mise en place pour faciliter la compréhension des questionnaires.

5. Septembre 2017 - Ouverture des données du réseau routier national, [partie 2]