Comité Prospective | 2 novembre 2021

NOVEMBRE 2021
Actualités

Dans la continuité du cycle engagé depuis le début de l'année, cette séance a été consacrée aux enjeux de la logistique et du transport de marchandises dans le contexte de décarbonation des mobilités, avec notamment l'intervention de France Logistique.

Cette réunion - organisée conjointement en présentiel et par visioconférence - a tout d'abord permis un retour à un mode d'organisation plus convivial et à une rencontre entre les différents membres de l'IDRRIM.

Dans la continuité des travaux engagés depuis le début de l'année sur la décarbonation des mobilités, cette séance a été l'objet d'un débat organisé sur les enjeux propres à la logistique et au transport de marchandises dans ce contexte. Alimentée par une riche actualité (organisation du 2nd Comité Interministériel de la Logistique (CILOG), présentation des rapports portant sur le développement des ERS (Electric Road System) en France...) et les travaux et réflexions portés par chacun des participants, l'organisation de ce débat a permis de mettre en lumière l'organisation de la filière logistique en France et d’identifier les leviers d’actions et les solutions pouvant être mises en oeuvre par les infrastructures de mobilité pour concourir à l’atteinte des objectifs fixés par la Stratégie Nationale Bas Carbone.

Dans un premier temps, Constance Maréchal-Dereu, Directrice Générale de France Logistique, est intervenue pour présenter les enjeux génériques du transport et de la logistique. Après un rappel de l'organisation et des missions de France Logistique, elle a détaillé les enjeux qui se posent à la filière en matière de décarbonation des transports en rappelant la nécessité de construire une vision partagée par l'ensemble de la filière. Elle a également proposé un focus spécifique sur la logistique urbaine, en s'appuyant sur les conclusions issues du rapport sur la logistique urbaine durable présenté par Anne-Marie Idrac au CILOG le 21 octobre 2021. En conclusion, cette présentation a montré que de nombreuses interrogations étaient partagées entre nos deux secteurs d'activité. Elle a également mis en évidence l'importance de l'aménagement dans l'organisation et les choix logistiques.

Dans un second temps, les membres du comité ont été amenés à débattre sur le rôle des infrastructures de mobilité dans le développement d'une logistique durable, en identifiant les leviers d'actions et d'organisation de notre secteur ainsi que les solutions technologiques en cours de développement. L'échange est notamment revenu sur le développement des systèmes d'ERS en France, dont les rapports de préfiguration ont été présentés lors du 2nd Conseil Ministériel pour le développement et l'innovation dans les transports (CMDIT). Il a également permis de rappeler le lancement de l'appel à projets « Mobilités routières automatisées, infrastructures de services connectées et bas carbone » issu du 4ème Programme d'Investissements d'Avenir (PIA 4) et dont des thématiques traitent directement de ces enjeux.

En conclusion de ce débat, les membres du comité Prospective ont ont exprimé leur volonté de poursuivre le cycle de travail engagé sur la décarbonation des mobilités durant l'année 2022.